Travaux, Urbanisme, Vie locale

Publié le mardi 8 mars 2016

La circulation des piétons et de tout véhicule sur le chemin de ronde dans le secteur de la Vicomté, dans sa portion comprise entre la plage du Port Siboulière et la voie d’accès au chemin de ronde (50, avenue de Bruzzo) et entre la plage du Port Bernard et la plage du Pissot. En outre, l’accès à l’estran au droit de la Ronceray a été aussi fermé.

Cette décision prise par la municipalité fait suite aux conclusions du diagnostic demandé par la ville à la société Géolithe pour dresser un état des lieux après les éboulements rocheux survenus dans le secteur de la plage des Moines dans le courant de l’été 2015 afin de sécuriser et d’entretenir le sentier littoral. Le diagnostic, remis aux services techniques de la ville fin février, n’est pas bon. Plusieurs secteurs ont été déclarés dangereux ; ce qui a amené la Mairie à déclarer ce jour cette interdiction de circulation.

Les raisons de la détérioration du sentier littoral sont :

– l’érosion et le recul du trait de côte, résultat de l’altération et de la dégradation du substratum rocheux par l’effet de sape généré par le déferlement des vagues.

– le contexte hydrologique où deux environnements particuliers sont relevés au niveau du sentier (Port Bernard et Plage aux Moines) présentant ou pouvant présenter des venues d’eau importantes qui peuvent impacter de manière notable la stabilité, du fait du contexte local avec des terrains à dominance meuble.

Les premières estimations financières évaluent le montant des travaux nécessaires à 1.685.497 € HT (estimation haute, tous sites confondus).