Vie municipale

Publié le vendredi 12 mai 2017

Communiqué du mercredi 10 mai 2017 :

Le Sous-Préfet a annoncé la décision de L’État d’ouvrir un centre d’accueil et d’orientation (CAO) destiné à des migrants en transit, dans les anciens locaux du CREPS de Dinard.

Ce dispositif de mise à l’abri, non pérenne, sera disponible le temps nécessaire à la recherche de solutions pour les migrants hébergés (3 – 4 mois environ selon le Sous-Préfet), le temps de traiter les éventuelles demandes d’asile en France ou dans d’autres pays européens.

Il existe 300 CAO en France dont 7 en Ille-et-Vilaine.

Les trois objectifs d’un CAO sont de protéger, nourrir et encadrer des personnes sans hébergement et en transit, qui n’ont pas vocation à rester dans les centres.  Le CAO de Cancale, dont l’expérience a été positive, est désormais fermé.

Une trentaine de personnes sera hébergée à Dinard. Ces personnes seront encadrées jour et nuit par l’opérateur social COALLIA, missionné par l’Etat qui assume l’ensemble des coûts.

Un comité de pilotage va être mis en place par la ville avec la participation des élus dinardais, des représentants de l’Etat, de la police nationale et municipale, et des associations locales. La municipalité compte sur l’implication de la population, par le bais d’actions bénévoles, afin de prendre soin de ces personnes fragiles (cours de français, découverte de notre culture…).

Jean-Claude Mahé, Maire de Dinard, s’il s’est dit surpris à l’annonce de la nouvelle, a été rassuré par ses échanges avec le Sous-Préfet, quant aux modalités d’accueil qui seront mises en place par l’Etat. La proximité du campus et son implication sont également un gage de sérénité. Il entend que la ville s’implique activement pour favoriser le bien-être des personnes accueillies et la communication avec les Dinardais.